Solitude ? Quelle solitude ? Vous avez une équipe, des amis, une famille… Donc tout va bien. En êtes-vous si sûr ? Sans sombrer dans le pessimisme, la vie d’un dirigeant d’entreprise est jalonnée de succès, mais aussi de petites et grandes difficultés. Dont vous ne pouvez pas forcément vous ouvrir à n’importe qui. La preuve ? D’après une enquête de Bpifrance, 45% des « patrons » se sentent « trop seuls ». Mais ce n’est pas une fatalité : 3 solutions (au moins) permettent d’y faire face… 

Les clubs d’entrepreneurs : pour échanger entre pairs

Premier symptôme de cette solitude : vous manquez de repères, de recul, voire de contacts pour vous développer. Depuis plusieurs années, le développement des clubs d’entrepreneurs permet de résoudre en partie ce souci. Pour les jeunes créateurs, les femmes, les innovants, ceux qui souhaitent mieux manager ou mieux vendre… Vous trouverez forcément chaussure à votre pied en la matière. 

Coaching et mentorat : pour un accompagnement personnalisé 

Parfois, ce n’est pas tant d’un coup de pouce commercial ou technique dont on a besoin que de prendre du recul. Et de bénéficier d’un regard extérieur, moins impliqué, pour progresser et mettre le doigt sur ses faiblesses. Précisément ce qu’apportent les coachs ou les mentors : on n’imagine pas un sportif exceller sans entraîneur, pourquoi ce serait différent pour un dirigeant ?

Les CIP : quand surviennent les vraies difficultés

Connaissez-vous les CIP (Centre d’Information et de Prévention des difficultés des entreprises) ? Probablement pas, et c’est bien dommage : une soixantaine de ces permanences d’aide aux entrepreneurs en difficultés sur le territoire permettent de redresser la barre (d’un point de vue psychologique autant que « business ») avant qu’il ne soit trop tard… Il existe d’autres dispositifs d’urgence dans le genre, mais celui-ci est sans doute le plus développé. 
>  Voir toutes mes News