Aujourd’hui, pas moins de 53% des entrepreneurs de la tech française estiment que la crise sanitaire pourrait créer des opportunités. En effet, grâce à l’accélération digitale les TPE/PME peuvent gagner de nouveaux marchés, liés aux nouveaux modes de consommation.
 
En cette année 2020, nos habitudes ont profondément changé. Dès le mois de mars, les entreprises dont les alternatives étaient réduites ont eu massivement recours au télétravail. L’usage d’outils numériques, notamment de visioconférence en ligne (Teams, Zoom…) s’est aussi largement démocratisé.
En ces temps de crise sanitaire, près d’une entreprise sur trois a annoncé avoir augmenté considérablement son budget lié à la transformation numérique. Dans presque tous les secteurs, les entreprises ont su rebondir en exploitant de nouvelles pistes digitales. Dans un premier temps, pour maintenir leur activité et dans un second, pour conquérir de nouveaux marchés. Par exemple, dans l’immobilier, les visites 3D se sont généralisées et les actes notariés ont, pour la première fois, pu être signés à distance. Quant à l’e-commerce, il s’est envolé de 29% pendant le confinement de mars-avril.
Cette crise qui a vocation à durer est l’opportunité pour les PME/TPE de poursuivre la voie de la transformation numérique. La situation actuelle, certes difficile, est l’occasion de changer en profondeur et d’adopter de nouveaux concepts, qui seront pérennisés par la suite. Par exemple, en concentrant ses efforts sur la vente en ligne. Un vecteur majeur de croissance et de développement, notamment, à l’export, puisqu’il permet d’accéder à des places de marché globalisées.
>  Voir toutes mes News